D’origine latine (patrimonium), le terme de patrimoine désignait autrefois l’ensemble des biens reçus par héritage de ses parents ou ascendants.

Depuis, la notion de patrimoine s’est élargie. Deux approches sont possibles : 

Une approche juridique 

Le patrimoine est l’« ensemble des droits et des obligations liés à la personne et appréciables en argent », d’après le Doyen Planiol, dans son Traité élémentaire de droit civil de 1901.

Selon cette définition, toute personne (physique ou morale) est titulaire d’un patrimoine… et d’un seul. En termes juridiques, un patrimoine est donc composé de droits et non de biens.

Une approche économique

Le patrimoine est la valeur nette de l’ensemble des éléments aliénables et transmissibles dont une personne est propriétaire. 

Il est donc constitué :

  • de stocks, et doit tenir compte des avoirs immobiliers (résidence principale et secondaire, immobilier locatif…) et financiers (liquidités, assurance vie, PEA, compte-titres…). Il détaille aussi les dettes (emprunts immobiliers, crédits à la consommation, etc.). La différence entre avoirs et dettes représente le patrimoine net.
  • des flux, et doit aussi tenir compte des revenus (du travail et du capital) et des charges (impôts, loyers, crédits, train de vie…). Les revenus moins les charges indiquent la capacité d’épargne.

D’un point de vue comptable, le patrimoine est présenté sous la forme d’un bilan. Le budget est quant à lui assimilé à un compte de résultat. Il existe aussi un hors bilan, constitué de créances et droits futurs (retraite, droits sociaux).

CGP & Associés réalise votre Etude patrimoniale : contactez-nous

Accès Web Client

Identifiant

Mot de passe